Chapeau aux femmes « francos »

Tout d’abord, la démonstration qui a eu lieu à l’école Guigues a eu un impact profond sur moi en tant que Franco-ontarienne. Cet évènement a enflammé les tensions entre les francophones et les anglophones dans la province. Il y a toujours eu un écart non seulement linguistique, mais aussi idéologique entre les deux groupes linguistiques en Ontario. Or, la fermeture de l’école Guigues sous l’ordre de la Petite commission, « la commission scolaire temporaire [...] constituée par le gouvernement provincial », le 4 janvier 1916, a creusé cet écart. Les démonstrations contre la fermeture de l’école ont engendré le rassemblement des Franco-ontariens.

Chapeau aux femmes « francos »

Pascale Couturier-Rose

Grade 12

École secondaire publique De La Salle
Ottawa, Ontario

Depuis un jeune âge, j’ai une passion pour l’histoire.

Related Essays

  • A Letter To Megis

    A Letter To Megis

    Naira Bahrami

    Calgary, Alberta

    Historical Fiction: A Letter to Megis

  • L'avancement des femmes en sciences

    L'avancement des femmes en sciences

    Isabelle Yousaf-Begi

    Victoria, British Columbia

    J'ai choisi cette question car je trouve que chaque identité canadienne est unique et vaut la peine qu'on en parle.

 
View all essays