Le Règlement 17, une histoire au pluriel

Notre activité pédagogique porte sur le Règlement 17.  Adopté en 1912 par le gouvernement conservateur de James Pliny Whitney, le Règlement 17 limitait l’usage du français comme langue d’enseignement et de communication aux deux premières années du primaire dans les écoles bilingues de l’Ontario. La crise scolaire, qu’a engendrée le Règlement 17, est la dernière grande crise scolaire post-confédérale.  L’intention didactique est d’amener les élèves à étudier ce moment marquant de l’histoire de l’Ontario français par l’entremise du concept de la perspective historique.  À l’aide de sources primaires, les élèves seront appelés à reconnaître et à comprendre le point de vue des membres de l’élite francophone et de l’élite anglophone de l’Ontario face à ce règlement.  Les élèves pourront alors voir que ce n’étaient pas tous les Canadiens français de l’Ontario qui étaient contre le Règlement 17 et que ce n’étaient pas tous les Canadiens anglais de l’Ontario qui y étaient favorables.  Il y a différents facteurs qui ont contribué à l’émergence de ces prises de position.  Il y a, entre autres, les réalités régionales, l’avenir des écoles séparées (ou confessionnelles) et la crise nationale qu’a suscitée en 1917 la conscription lors de la Première Guerre mondiale.  Bref, en allant chercher les raisons derrières la prise de position de chaque acteur directement dans les sources primaires, les élèves pourront en apprendre davantage sur le Règlement 17, et ce, avec la lentille de l’époque.
Le Règlement 17, une histoire au pluriel

Geneviève Richer et Vincent Bergeron

Université d'Ottawa

Ottawa, Ontario

Le Règlement 17 limitait l’usage du français comme langue d’enseignement et de communication aux deux premières années du primaire.

Related Lesson Plans

 
View all plans